ZANGUE KENFACK Steve Wilson

Chercheur / Juriste
Department:

« Droit de l’homme », Expert junior en Développement Durable

Université Catholique d’Afrique centrale

Master droit de l’homme et action humanitaire ; Option Développement Durable

ZANGUE KENFACK Steve Wilson au cours de son stage en vue de l’obtention de son diplôme de Master en droit de l’homme et action humanitaire, il s’est intéressé à la problématique des forêts communautaires en tant qu’enjeu de développement durable des communautés riveraines villageoises au Cameroun. C’est dans un contexte de gestion participative des forêts institué dans le secteur forestier du Cameroun. Ce système de gestion marque d’une réelle volonté politique de désormais intégrer les communautés villageoises riveraines dans la gestion des forêts et de faire de cette participation un enjeu pour leur développement durable.

Dès lors, L’objectif de son travail était de déterminer les différentes contraintes inhérentes à l’effectivité de ce système de gestion. Il en a conclut que ce système est certes favorable à l’atteinte des objectifs de développement durable, mais tout aussi limité, limité à travers son insuffisance, son ambiguïté et sa faible aptitude à pouvoir sécuriser l’inclusion pleine et effective des communautés dans le système. La nature de l’Etat ainsi que la particularité socio-politico-économique des communautés ne sont pas en reste. Cette mise en œuvre est en effet tributaire du caractère fragile (déficience administrative) néo-patrimonial (corruption) et mou (faiblesse des institutions de contrôle) des Etats tel que le Cameroun et donc l’atmosphère institutionnelle est disposée de telle enceinte qu’il ne puisse pas garantir l’efficacité des politiques et stratégies qu’il aura lui-même établit. Il en est de même des communautés qui sont peu outillées intellectuellement, techniquement et financièrement, mais aussi et surtout caractérisées par une faible viabilité sociale.